Partagez | 
 

 Fiche Logan DC

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Asleiv
Avataravatar
Admin
ProfilMessages : 85
Avataravatar
Admin
ProfilDate d'inscription : 01/04/2013

MessageSujet: Fiche Logan DC   Sam 8 Avr - 16:02

Code:
<center><div class="background">
[center]<pseudo>Logan Wells</pseudo>
<citation>Take me to infinity</citation>[/center]
[center]
<img src="https://68.media.tumblr.com/4899531551f14edb868dded301c0f0f1/tumblr_o975jgNoPF1v6ll8uo5_250.gif" class="flip"><img src="https://68.media.tumblr.com/6d2cec1425d49f0e57d506b335313e92/tumblr_o975jgNoPF1v6ll8uo1_250.gif" class="flip"><img src="https://68.media.tumblr.com/75abb099d91b50ee77b098913079bbd6/tumblr_o975jgNoPF1v6ll8uo6_250.gif" class="flip">

<div class="cadre"><truc>(NOM)</truc> Wells. C'est lambda, c'est simple, c'est classique. L'américain moyen qui n'a ni grand héritage, ni grande fortune. Famille modeste républicaine. <truc>(PRÉNOM)</truc> Logan. Parait que c'était le prénom de l'arrière grand père, héros de guerre décoré. Il fallait du prestige pour l'enfant unique. Pour l'héritier du petit patrimoine des Wells. <truc>(ÂGE)</truc> Trente et une année à merder puis racheter ses propres conneries. <truc>(DATE ET LIEU DE NAISSANCE)</truc> Né un deux février à Newark dans le New Jersey.<truc>(OCCUPATION OU ACTIVITÉ)</truc> Barman dans une boîte de nuit du quartier, en plus d'être également combattant régulier dans des combats clandestins. Anciennement combattant professionnel de MMA (poids moyen) dans sa prime jeunesse, avant de donner trois ans d'armée pour se racheter d'une connerie et éviter d'être définitivement suspendu, en plus de finir en taule. <truc>(NATIONALITÉ)</truc> Américain, précisément de New York. Les building à perte de vue, le métro, la jungle urbaine, ça a toujours été son quotidien. <truc>(ORIGINES)</truc> Américain. Une mère du New Jersey et un père de New York même. Aucun doute concernant l'origine du sang coulant dans ses veines. <truc>(STATUT CIVIL)</truc> Célibataire réticent à s'engager. Certains le prétendent marié à Vinnie, son meilleur ami d'enfance, son bro, juste pour l'emmerder. Mais à y regardant de plus près, c'est vrai que parfois, leur comportement laisse place au doute.<truc>(ORIENTATION SEXUELLE)</truc> Hétérosexuel. Parfois hésitant. Mais il n'a jamais hésité bien longtemps, pour lui, impensable que de laisser place au doute. <truc>(DATE D'ARRIVÉE AU PARKING)</truc> Février 2012, début de sa nouvelle vie. Début de la renaissance. <truc>(GROUPE)</truc> De ceux qui rêvent, qui rêvent de mieux.

<div class="separation">« On fait tous des erreurs, l'important, c'est juste de se racheter, de réparer la merde qu'on a pu laisser derrière soi  » </div>
<truc>(Quand et comment avez vous emménagé au Parking ?)</truc> Février 2012. Après deux ans passé chez tes parents, à te refaire, à oublier l’armée et ses traumatismes. Le besoin d’une nouvelle vie, de voler de tes propres ailes, après des années à te racheter. Après des années offertes à l’armée pour fuir les responsabilités trop brutales de tes actes passés. Alors t’as trouvé un petit job, histoire d’être indépendant. Tu as trouvé un appartement, ici, dans cet immeuble un peu miteux, mais tout de même mieux que rien. Tu n’as pas trop réfléchi à la suite, disons que t’étais là pour écrire une nouvelle page de l’histoire de ta vie.

<truc>(Que pensez-vous de l'immeuble et vos voisins ?)</truc> Ce n’est pas le grand luxe, par ici. Ca ne te fait pas rêver et c’est loin du luxe auquel tu as pu être habitué quand tu as commencé à gagner tes premières compétitions. Mais tu vois ça comme un tremplin pour mieux. Tu ne comptes pas passer ta vie ici, de toute manière. Alors tu t’en contentes. Tu n’as jamais été trop regardant. Tes voisins, tu ne les connais pas trop. De vue pour certains, de nom pour d’autres. Tu t’en fous un peu, à vrai dire. Tu es de toute façon bien trop souvent avec ton casque sur les oreilles et ton skate à la main, dans ta bulle, pour réellement te sociabiliser.

<truc>(Quelle est votre réputation au sein du quartier ?)</truc> Le type assez discret finalement, assez dans sa bulle. Celui qu’on croise souvent en tenue de sport, dû à ses nombreux entrainements. Celui dont on comprend qu’il cogne, surement trop souvent. La carrure dessinée et pourtant l’air accessible. Il ne donne pas une impression de mauvais garçon, le contraire à vrai dire. Un bon gars sous une allure de bad boy à la dégaine nonchalante. Le sourire trop blanc et trop franc. Un skate à la main, un casque sur les oreilles et une clope entre les lèvres. Celui qui pourtant, vous aidera à porter un truc encombrant ou vous retiendra l’ascenseur. Discret, mais serviable, faut croire.
</div>[/center]

<img src="https://68.media.tumblr.com/b4e7fcbe9708479752b73a3469d77b67/tumblr_o975jgNoPF1v6ll8uo7_250.gif" align="left" class="petiteimg"><div align="right" class="cadreinfo"><truc>PSEUDO/PRENOM :</truc> wiise <truc>ÂGE :</truc> 23 y.o <truc>PAYS :</truc> France <truc>FRÉQUENCE DE CONNEXION :</truc> 6/7<truc>COMMENT AVEZ VOUS TROUVÉ LE FORUM ? :</truc>   <truc>REMISE EN JEU</truc> Maybe, pas sur <truc>(TYPE DE PERSO)</truc> Inventey avec la complicité de deux acolytes. <truc>(CRÉDITS)</truc> tumblr <truc>COMMENTAIRE OU SUGGESTION :</truc>  :3  <truc>AVATAR :</truc> Adam Senn </div>
[center]<copyright>© Nous sommes de ceux</copyright>[/center]

</center></div>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://testdesignbc.forumactif.org
Asleiv
Avataravatar
Admin
ProfilMessages : 85
Avataravatar
Admin
ProfilDate d'inscription : 01/04/2013

MessageSujet: Re: Fiche Logan DC   Dim 9 Avr - 12:16

Code:
<center><div class="background">
[center]<pseudo>Raconte moi une histoire...</pseudo>
<citation>Don't let go, be brave, stand up for your right</citation>[/center]

<div class="story"><img src="https://68.media.tumblr.com/07c807d9aa05069c11f5205f8d26db8f/tumblr_ofnlwduBpJ1tugzyho4_400.gif" align="left" class="storyimg">[center][i]Le succès est de taille, mais faut garder nos repères
Plus belle sera la médaille, plus lourd sera le revers
J'écris ces quelques lignes, car souvent je m'y perds
La défaite est orpheline, la victoire a mille pères[/i][/center]

<truc>Famille, sang pour sang •</truc> La famille est banale. Catholicisme évident. Dimanches matins à l’église. Médaille de baptême et croix autour du cou. Ta mère, institutrice, fervente républicaine, veut te voir faire de grande études. Veut te voir aller à l’université. Veut te voir réussir. Ton père lui, laisse faire. Mécanicien aux excès notoire, à la colère facile mais à la violence légère, laisse faire. Mais toi, t’es un gamin hyperactif, un peu rêveur, plutôt créatif. Tu as besoin de te dépenser, de bouger, de t’évader. Sortir la tête des bouquins et des devoirs. Alors tu prends des chemins différents, tu t’éloignes de la vie toute tracée qui se dessinait devant toi. Pourtant, la famille demeure importante. La famille demeure primordiale. Alors tes parents, t’essayes de leur téléphoner, au moins une fois par semaine. Tu vas les voir, juste pour un repas ou une après-midi. Parce que tu sais que sans ça, ta mère se laisserait dépérir.

<truc>Winnie, sunshine, moitié d'âme •</truc> Winnie et toi, ça remonte à aussi longtemps que tu puisses te souvenir. Ta plus tendre enfance, l’école élémentaire. Il était ce gamin intrépide, bagarreur, turbulent. Pourtant tout ça, ça t’a plus. Ça a plus au jeune garçon en désir de liberté, d’évasion et de sensation. Alors tu l’as suivi, vous vous êtes rapprochés. Vous avez rapidement forgé une amitié forte et intense. Marque indélébile, gravé sur votre peau. Comme le tatouage idiot fait un soir, trop ivres et trop insouciants. Winnie est devenu ton meilleur ami, ton confident, celui avec qui finir ivre mort, partir en vacances ou encore aller à un repas de famille. Vous ne vous êtes plus lâchés car entre vous, tout était devenu si fusionnel, si évident. Pas d’ambiguïté, juste une amitié intense et réelle. Malgré les années, malgré les déboires, malgré les débauches, les joies et les peines, vous avez gardé contact. Même lorsque tu as merdé ta carrière. Vous vous êtes engueulé, plus d’une fois, pour vous réconcilier bien trop vite. La rancune ne dure pas entre vous. Seule la véracité de votre amitié, de vos sentiments, compte.

<truc>Cogner & gagner •</truc> Les arts martiaux. L’adrénaline du combat. Euphorie de la victoire. C’est avec Winnie qui tu démarres les entrainements. La boxe, d’abord, le free fight, ensuite. Evidemment, tes parents n’approuvent pas ce sport que ta mère trouve bien trop barbare. Pourtant toi, c’est ton échappatoire, ta bouffée d’air. C’est là que tu peux lâcher toute ta rancune, toute ta colère, toute ton agressivité ou encore ton trop plein d’énergie. Assez jeune, tu fais tes premières compétitions. Il s’avère que tu es doué. Bougrement doué. Si bien que tu commences à gagner, à gravir les échelons. Jusqu’à ce jour où on te propose de passer à la catégorie supérieure, le semi-professionnel. L’argent, les contrats. Avenir brillant qui se dessine devant toi, même si c’est aussi le moment où tu quittes ta famille, tes parents, qui n’acceptent pas ton choix de carrière. Qui n’acceptent pas que tu gâches tes facilités à l’école pour quelques coups de poings.

<truc>Revers de la médaille •</truc> Mais plus haute est l’ascension, plus mortelle est la chute. Tu le comprends à tes dépends. Tu t’abandonnes aux excès, aux fêtes, toujours plus fastueuses. Tu t’abandonnes, à l’opulence de la réussite, connerie de la jeunesse. Désir de dépasser les limites, de frôler la témérité. Un peu de poudre, quelques sourires et très vite, tout dégénère. Tu te mets à consommer, dans le dos de tous. Tu te perds dans une autre dimension. Winnie n’accepte pas, personne n’accepte à part ceux qui t’entrainent toujours plus bas, dans les cercles de la débauche. Jusqu’à ce moment, à ce test, aléatoire et pourtant prévisible. Ce test qui met un terme à ta carrière. Ce test qui les fait fouiller ton casier, qui les fait trouver de quoi te coffrer, de quoi t’envoyer à l’ombre. De quoi te suspendre, pour de bon. Descente aux enfers. Tu te vois déjà, nager dans le Styx, lorsque, pourtant, tu réussis à obtenir un deal.

<truc>L'exil •</truc> L’armée, un besoin d’effectifs, un besoin de nouveaux soldats et cette proposition. Un oncle militaire, quelques policiers compréhensifs, un manageur baratineur. Tu réussis à dénoncer quelques personnes avant de finalement t’engager. Trois ans. Tu leurs doit trois ans, avant d’obtenir, de gagner, ta liberté conditionnelle. Du haut de tes vingt trois ans, après quelques mois d’entrainement, tu es mobilisé, tu pars en Afghanistan. Tu pars risquer ta vie sur le terrain, jouer au poker avec le diable, tout ça pour te racheter une liberté et une conscience.

<truc>Pardonne nous nos pêchés •</truc> L’équipe. Famille du désert, famille de l’autre bout du monde. Vous êtes cinq, mobilisés au même endroit. Cinq personnalités diverses. Cinq histoires aussi différentes que complémentaires. Certains avaient osés te dire que tu ne craindrais rien, que le plus gros était derrière vous, que le plus dangereux était loin et pourtant. Pourtant les opérations s’enchainent. Pourtant les balles frôlent ta carcasse alors que les bruits de tir résonnent à tes oreilles. Tu défends un de tes compagnons, tu t’interposes, tu n’écoutes que ton courage et ces balles si volages, si rapides, finissent par t’atteindre. Tu en prends une, en pleine cuisse, te fauchant dans ta chute. Tu mords la poussière. Poussière de mort, que tu as vu passé de près, là, au milieu des tirs et du champ de bataille. Pourtant tu t’en sors. Ils sauvent ta peau. Ils risquent la leur pour te sortir de là. Ils disent que tu es jeune, téméraire mais courageux. Ils disent que tu mérites de vivre, alors que tu t’excuses, avant de sombrer dans un sommeil sans rêve, dans une inconscience inévitable. Pour la première fois de ton existence, tu t’en remettras à Dieu. Tu prieras.

<truc>Jugement dernier •</truc> داري على شمعتك تقيد inscription en arabe qui fait le tour de ton biceps droit. Proverbe arabique qui signifie en réalité « Celui qui cache son secret est maître de sa route. ». Souvenir d’un jour qui marquera à jamais ton existence. Élan de témérité, tuerie, bain de sang. Sang que tu gardes encore sur tes mains, pour avoir couvert l’affaire. Pour avoir étouffé la vérité, toi, de même que tous ceux de ton équipe. Tatouage commémoratif, à la suite du serment que vous avez tous juré ce jour là. Serment gravé dans dans vos palpitants. Serment gravé dans le sang. Jusqu’à votre peau. Secret, que vous emporterez dans votre tombe. Secret pour protéger celui qui plus que tout, ne méritait pas de tomber pour ça. Mais qui es-tu pour te prendre pour dieu ? Pour juger du bien et du mal ? Alors, en plus de ce tatouage là, tu marqueras ta peau, l’intérieur de ton avant bras gauche, d’une simple croix. Pour te rappeler qui tu es, pour te rappeler d’où tu viens. Pour te rappeler que jour de ta mort, tu seras jugé pour tes actes. Pour le bien, et pour le mal.

<truc>Lyriciste, poésie, rimes •</truc> Talent pour les mots, depuis toujours. Depuis que tu es gamin. Poète des uns, rêveur des autres. Durant toutes ta vie, tu te balades presque toujours avec un carnet, tu y glisses quelques mots, quelques rimes, quelques phrases. Tu sais rapper, tu sais as une verbe entrainée et prononcée, pourtant tu ne montres guères ton talent. Quelques clubs dans le Bronx, quelques connaissances ou simplement toi, seul chez toi, avec un brin de rythme en fond sonore. C’est ton talent caché, celui pourtant que ta mère voulait que tu exploites. Le pourvoir des mots plutôt que des poings. La plume comme arme et ton imagination comme alliée. Récemment, tu t’es laissé allé, une fois ou deux, lors de quelques soirées au club où tu as repris le free fight. Tu t’es laissé allé lorsqu’ils réclamaient, tous, d’entendre une fois de plus tes prouesses. Le regard brillant et l’euphorie de la scène, du show, qui te prends aux tripes.

<truc>Ambition, envers et contre tous •</truc> Désir, viscéral, de reprendre une carrière, de rattraper les années perdues malgré ton âge avancé pour la discipline. Tu en veux encore, des joies de la compétition, des poings, des coups, de la violence, gratuite. Tu veux encore gagner. Tu veux encore ta chance. Alors tu as repris l’entrainement, là, dans un club du Bronx. Tu coach les plus jeunes et tu t’entraines avec les plus anciens. Avec le directeur du club, qui t’a pris sous son aile pour te redonner le niveau. Pour te redonner la force et la technique. Il croit aux deuxièmes chances, il croit au fait de revenir plus fort, il croit au fait que tu t’es racheté une âme et une conduite, durant toutes ces années. Alors tu donnes tout, t’entrainant tous les jours. Tu veux sentir sur tes lèvres le gout de la réussite, du triomphe. Rêves de grandeur, ambition, d’autre chose. Regarder dans la glace autre chose qu'un reflet.

<truc>Le coeur a ses raisons... •</truc> Dans le fond, tu as toujours été un romantique. Un amateur de poésie et de douceur, d’amour. Tu rêves de ça, parfois. De l’exception, de la passion, intense et dévastatrice. Bien sur, tu n’admettras jamais à haute voix cette partie de toi. Tu n’admettras jamais que tu es capable d’offrir un bouquet de rose et un poème. Que tu connais beaucoup trop de comédies romantiques. Que tu es capable de reproduire la scène phare de Pretty Woman. Non c’est ton secret, mais lorsque tu aimes, vraiment, réellement, tu es capable de te montrer. D’offrir à l’autre cette vérité, aussi inavouable soit-elle pour toi.

</div>

[center]<copyright>© Nous sommes de ceux</copyright>[/center]
</div></center>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://testdesignbc.forumactif.org
 
Fiche Logan DC
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» #Akaito ~ Admin, Graphiste, Valideur de fiche (rpg) et Modératrice
» Fiche en onglets
» Fiche de présentation HTML qui ne veux pas se poster
» Une fiche de pub avec un tableau en 2 lignes
» problème de fiche HTML

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les codages :: Fiches-
Sauter vers: